Après avoir entendu un chant antisémite en son honneur face à Leicester, Alvaro Morata a demandé aux supporters d’arrêter de l’entonner.

 

Alvaro Morata aurait certainement préféré un autre chant à sa gloire. Car samedi, certains fans de Chelsea n’ont rien trouvé de mieux que de célébrer la performance de l’Espagnol, auteur d’un but contre Leicester (victoire 1-2) avec un chant antisémite, utilisant notamment l’expression « yid » qui correspond à « youpin ». Une façon nauséabonde de tacler Tottenham, autre club londonien souvent supporté par la communauté juive du nord de la ville.

 

Après la rencontre, Alvaro Morata a donc tenu à condamner ce chant. « Je vous demande de respecter tout le monde », a-t-il précisé en conclusion de son message saluant le soutien des fans depuis le début de la saison. Le club a également tenu à prendre position. «Le club et les joueurs apprécient la passion des fans, à la maison comme à l’extérieur, mais les mots utilisés dans cette chanson sont inacceptables», a jugé le directeur de la communication de Chelsea, Steve Atkins, qui a également précisé que l’attaquant espagnol ne voulait pas « être associé » au chant et qu’il demandait aux fans d’abandonner « tout de suite » cette chanson.

Après Porto-Besiktas, Vincent Aboubakar se fait tailler pour avoir "fêté" la victoire avec ses ex-coéquipiers

 

 

Déjà filmés en train d’entonner des chants antisémites contre Tottenham en avril, deux ans après avoir fait scandale en empêchant un passager noir de monter dans le métro parisien en marge d’un match contre le PSG, certains supporters de Chelsea auraient encore une fois mieux fait de se taire.