Après une rencontre de prestige et un émouvant hommage face au Barça hier, Chapecoense rencontre ce soir l’OL pour un nouveau match amical. 

 

Le Barça n’est donc pas le seul club à recevoir Chapecoense en Europe. Invitée au Camp Nou hier soir pour le trophée Gamper, l’équipe brésilienne, décimée lors d’un crash aérien fin 2016 qui a tué 73 personnes, aura également l’occasion de rencontrer l’OL ce soir à 18h. Un match que l’on doit notamment à Claudio Caçapa, qui figure désormais dans le staff lyonnais. « Des personnes de Chapecoense m’ont contacté. Au retour de Barcelone, le club voulait jouer un autre match en Europe. J’en ai fait la proposition à Bruno Genesio et au club, qui ont accepté. Bien sûr, on joue très vite en championnat après, mais humainement parlant, ce match dépasse tout, a-t-il expliqué au Progrès. On est au-delà du football. Je me suis senti très mal en pensant aux familles, aux enfants. Quand j’ai travaillé pour la sélection espoirs en 2014 au Festival de Toulon, il y avait dans l’équipe, Mathéus Biteco, l’une des victimes », a-t-il ajouté.

 

Les coéquipiers de Tulio De Melo, ex-attaquant du LOSC, ne joueront toutefois pas contre l’équipe titulaire de Lyon. L’OL ayant un match contre Rennes vendredi, le coach Bruno Genesio a seulement convoqué quelques pros comme Yanga-Mbiwa, Ferri, Grenier et Cornet mais surtout des joueurs du groupe Pro2. Le match face aux Brésiliens, qui portent un maillot hommage aux victimes du crash, se déroulera au centre d’entraînement du club lyonnais devant les caméras d’OL TV.

Thomas Meunier explique son hashtag fétiche #TÔTOUTARD

 

 

Grosse émotion à Barcelone

Hier soir, Chapecoense a en tout cas eu un bel hommage devant plus de 65000 spectateurs au Camp Nou. Si le Barça a remporté le match 5-0, le résultat est anecdotique à côté du symbole et de l’accueil reçu par les joueurs de l’équipe brésilienne, particulièrement touchés. Rescapés du crash aérien, Nieto, Jackson Follmann, amputé à la jambe, et Alan Ruschel, n’ont pas pu contenir leur émotion sur la pelouse du Camp Nou. Ce dernier a même joué 30 minutes avant d’être remplacé sous une grosse ovation. « Je suis l’un des plus heureux des hommes, parce que je vis quelque chose de presque irréel. Je m’estime chanceux d’être en Espagne, d’affronter Barcelone, et de jouer dans un stade où je n’ aurais jamais imaginé être », a commenté celui qui est reparti avec le maillot de Lionel Messi et une dédicace.