Dans une interview accordée à L’Équipe, Booba évoque son arrivée dans le management sportif avec la création de l’agence Lifetime Players.

 

L’info du week-end n’est pas seulement la blackface d’Antoine Griezmann. Dans un genre bien plus sympa, c’est aussi l’arrivée de Booba dans le…. management de joueurs. Auteur d’un tout nouvel album solo, Trône, il y a quelques jours, le Duc de Boulogne pense aussi à ses affaires et a officialisé la naissance de Lifetime Players dans L’Équipe. Le but de cette agence ? « Accompagner tout au long de leur carrière des jeunes joueurs qui vont compter à l’avenir », explique-t-il au quotidien. Une sorte de super-agent puisque le rappeur ne veut pas que Lifetime Players n’intervienne qu’au moment du transfert : « On le conseille dans toutes les dimensions de sa carrière, avec l’objectif de créer un business autour de lui, pour qu’il ne se retrouve pas fauché une fois qu’il en aura fini avec le foot », ajoute l’ami de Karim Benzema, qui a déjà lancé une marque de vêtements ou encore de whiskey.

 

Rejoint par une trentaine de joueurs – une liste pour l’instant « secrète » selon L’Équipe, qui précise toutefois que deux joueuses en font partie, la Marseillaise Hawa Cissoko et la Parisienne Marie-Antoinette Katoto – Booba a monté cette agence avec l’aide d’ex-joueurs de foot semi-professionnels comme Djamel Boukir (passé par le Paris FC ou encore Pacy-sur-Eure). « Je pensais depuis longtemps me lancer dans le management de sportifs, puis j’ai rencontré Djamel. Il m’a exposé son projet et on a décidé de le faire en se concentrant d’abord sur le football », poursuit-il. Pas seulement là pour faire du business, il a aussi noué un partenariat au Mali, avec une des fameuses académies de Jean-Marc Guillou à Bamako, le 30 août dernier. « Si on arrive à sortir des jeunes de la galère via le sport, ce serait bien », espère celui qui aimerait bien enrôler un jouer Paul Pogba.

 

OL-OM : Ces artistes qui pensent qu'il n'y a qu'un seul Olympique

 

« On veut rendre le foot moins chiant »

Avec son agence, Booba (41 ans) veut également en profiter pour faire évoluer les mentalités. « Aujourd’hui, tu as l’impression que les joueurs de foot n’ont jamais rien le droit de faire : ils ne font pas de vagues, ils ne s’investissent dans rien, ils ne prennent jamais la parole… Nous, on veut changer la donne », promet le rappeur qui tacle les agents, souvent « des mecs balourds » là « pour l’argent ». « On veut rendre le foot moins chiant. Nos joueurs ne vont pas devenir des politiciens, mais on va les faire briller, leur apporter de la visibilité via mes réseaux (…) Je vais les intégrer dans mon univers », ajoute-t-il. Mais pas sûr de voir un membre de sa team liker des montages sur Didier Deschamps, surtout si le joueur en question peut intégrer les Bleus. « Bon là, je mettrais peut-être un peu d’eau dans mon vin, même si je ne bois pas de vin », rigole-t-il. Dommage.