Après un accord entre la Ligue espagnole et la Fédération saoudienne, neufs joueurs du royaume ont débarqué dans des clubs de Liga ce week-end. 

 

Même en hiver, le marché des transferts réserve des surprises. Ce week-end, pas moins de neufs joueurs saoudiens, dont plusieurs internationaux, ont été recrutés dans des clubs espagnols qui ont annoncé leur arrivée lors d’un grand gala. Il s’agit de Yahia Al-Shehri (Leganés), Fahad Al-Muwallad (Levante), Salem Al Dawsari (Villarreal), Ali Al Namer (Numancia), Abdulmajeed Al Sulaiheem (Rayo Vallecano), Abdullah Al Hamdan (Sporting de Gijón), Nooh Al Mousa (Valladolid) tandis que Marwan Othmnan et Jabor Issa iront respectivement jouer pour les équipes de jeunes de Leganés et Villarreal.

 

 

Ces joueurs débarquent en prêt pour six mois dans le cadre d’un accord entre la Fédération saoudienne (SAFF) et la Ligue espagnole (LFP). Signé à l’approche de la Coupe du monde en Russie, où l’Arabie saoudite est qualifiée, il permet à la Liga de se rapprocher du marché arabe, notamment en ce qui concerne les droits de retransmissions télé. « Al Namer nous aidera aussi à gagner de la visibilité dans le monde arabe où la Liga est la compétition la plus suivie », a par exemple justifié le président de Numancia (D2 espagnole). « Cela nous donnera une forte impulsion sur le marché arabe, s’est défendu de son côté Javier Tebas, le boss de la Liga, encore sous le feu des critiques pour cette initiative. On est en train de dépasser la Premier league ».

 

 

 

Selon la radio Onca Cero, un sponsor est également associé à chaque joueur, ce qui permet aux clubs de recevoir de l’argent. Certains pourraient toucher entre un et cinq million d’euros, toujours d’après la radio. Pour le coach, l’obligation n’est pas de les aligner en match mais au moins de les faire participer à l’entraînement de l’équipe première.