Après d’autres grands noms, c’est Michael Essien qui a une statue à son effigie un peu approximative. 

 

C’est désormais officiel : les sculpteurs ont du mal avec les footballeurs. Car après d’autres grands noms comme Cristiano Ronaldo, Gareth Bale ou Diego Maradona, c’est Michael Essien qui est touché par le même problème au Ghana. À Kumasi, on peut voir une statue de l’ex-international (60 sélections), représenté balle au pied mais dans une position assez hasardeuse, qu’on a un peu de mal à reconnaître. Heureusement, un maillot de Chelsea période Samsung est là pour nous donner un indice.

 

S’il n’a pas commenté la photo de la statue, qui circule sur Twitter, son compte officiel a toutefois relayé un message d’un journaliste parlant d’un « immense honneur ». C’est l’intention qui compte, c’est vrai.

Andy Delort évoque ses erreurs de jeunesse et sa larme tatouée

 

 

 

À Chelsea de 2005 à 2014, où il a notamment remporté une Ligue des champions et deux championnats, Michael Essien (35 ans) n’a pas encore raccroché les crampons. En mars 2017, l’ex-milieu du Real ou du Milan AC a signé dans le club indonésien du Persib de Bandung.