En pleine crise politique et économique au Venezuela, Diego Maradona a publiquement soutenu le président Nicolas Maduro, s’offrant même à lui comme « soldat »

 

Des violentes manifestations, une police qui tue des militants de l’opposition… Pendant que le Venezuela s’enfonce dans une crise sans précédent depuis 2016, Diego Maradona y est allé de son petit commentaire. Déjà ami et partisan d’Hugo Chavez, l’ex-mythique numéro 10 soutient toujours son héritier et successeur à la tête du pays, Nicolas Maduro, malgré les violences du gouvernement. « Nous sommes chavistes jusqu’à la mort. Et quand Maduro l’ordonnera, je serai vêtu comme un soldat pour un Venezuela libre, pour me battre contre l’impérialisme et contre ceux qui veulent s’emparer de nos drapeaux, qui sont ce que nous avons de plus précieux », a assuré sur sa page Facebook celui qui a le portrait de Fidel Castro tatoué sur la jambe. Il a également co-signé un message avec sa jeune compagne Rocio Oliva : « Vive Chavez. Vive Maduro. Vive la révolution. Vive les Vénézuéliens de pure souche », écrivent-ils pendant que l’ONU dénonce « l’usage excessif de la force » et les « détentions arbitraires » du pouvoir. Depuis avril, 73 manifestants ont en effet été tués par la police.

 

En 2013, Diego Maradona s’était déjà rendu sur la tombe d’Hugo Chavez accompagné par Nicolas Maduro. Il avait appelé à « poursuivre l’héritage » de l’icône de l’ultragauche latino-américaine et à « continuer la lutte ». « Il changé la manière de penser des Latino-américains qui avaient soumis leur vie entière aux Etats-Unis, avait-il déclaré. Il nous a mis dans la tête qu’on pouvait marcher tout seul ».

Emmanuel Macron supporte l'OM et il explique pourquoi