Une semaine après avoir été investi président du Liberia, George Weah a annoncé qu’il allait baisser son salaire.

 

Face aux difficultés économiques du pays, George Weah prend une mesure symbolique. Lors de son premier discours « sur l’état nation » devant le Sénat et l’Assemblée nationale, l’ex-attaquant du Milan AC a annoncé vouloir diminuer son salaire. « Je vous annonce aujourd’hui, avec effet immédiat, que je vais réduire mon salaire et mes primes de 25% », a déclaré le Ballon d’or 1995, invitant les parlementaires à l’imiter. Ellen Johnson Sirleaf, à qui il a succédé, touchait 90.000 dollars (environ 73.000 euros) par an selon BBC Afrique.

 

George Weah a également fait d’autres annonces et affirmé sa volonté de supprimer un article de la Constitution « inutile, raciste et dépassé » qui réserve la citoyenneté aux « personnes de couleurs ». Celui qui a grandi dans les bidonvilles de Monrovia a aussi dénoncé l’interdiction pour des étrangers de posséder des biens fonciers et celle de détenir une autre nationalité. George Weah, investi dans un stade de 35.000 personnes le 22 janvier, a également réaffirmé sa volonté de faire de l’éducation une « priorité constante et essentielle ».

Emmanuel Macron supporte l'OM et il explique pourquoi