Lancé par Juan Mata, le projet Common Goal est désormais rejoint par Giorgio Chiellini qui va donner 1% de son salaire. 

 

Nouvelle recrue de poids pour Common Goal. Après Mats Hummels ou encore José Mourinho, c’est Giorgio Chiellini qui rejoint l’équipe. « Seuls, nous ne pouvons pas faire la différence, mais unis nous pouvons réaliser de grandes choses », a expliqué vendredi le défenseur de la Juventus dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, appellant également d’autres joueurs à faire de même : « J’espère que de nombreux collègues sportifs et des jeunes gens pourront m’aider dans cette initiative. Tout le monde uni pour un nouveau concept de responsabilité sociale. » L’Italien touche un peu moins de 4 millions d’euros par an.

 

 

 

Il y a quelques semaines, c’est Mats Hummels qui annonçait vouloir imiter le geste de Juan Mata et donner 1% de de son salaire à Common Goal, un collectif dont la mission est d’organiser des actions caritatives à travers le foot dans le monde entier. Les dons de Mats Hummels, dont le salaire est de 12 millions d’euros par an, et de Juan Mata (environ 8 millions par an), devaient servir à soutenir l’ONG streetfootballworld basée à Berlin. Common Goal en avait profité pour annoncer que 12 autres footballeurs – huit hommes et quatre femmes – les avaient rejoint, sans donner de nom.

 

 

« J’espère que cela changera le monde, même un peu »

Juan Mata venait de mettre en lumière l’initiative de Common Goal quelques mois plus tôt, après un voyage à Bombay (Inde) qui l’avait interpellé sur la pauvreté du pays. « J’espère que cela changera le monde, même un peu, expliquait l’international espagnol. Une des premières leçons apprises dans le foot, c’est qu’il faut être une équipe pour gagner ».