Sélectionneur de l’équipe des députés et de l’état-major des Armées, Guy Roux souhaiterait attirer Emmanuel Macron dans son onze, selon les informations de l’Obs

 

Ce n’est ni une fake news, ni une info Gorafi : il existe bien une équipe de foot à l’Assemblée nationale et son sélectionneur s’appelle Guy Roux. Un coach qui doit faire face à un mercato particulier, à savoir le renouvellement récent des députés dans l’hémicycle désormais composé en grande partie par les « personnes issues de la société civile » d’En Marche !.

 

« Dommage, certains éléments rassembleurs vont nous manquer, a commenté Guy Roux dans l’ObsMais le bon côté, c’est le rajeunissement. La moyenne d’âge risque de baisser d’une dizaine d’années ! », s’est-il quand même réjoui. L’ex-coach de l’AJ Auxerre a aussi confié qu’il serait moins « angoissé », lui qui craignait à chaque fois « l’accident cardiaque ou le claquage chez les anciens. »

 

Lionel Messi et Neymar interdits d'entrée au Royaume-Uni ? Le gouvernement réagit
Guy Roux avec l'équipe des députés.

Guy Roux avec la sélection de l’Assemblée Nationale.

 

Également coach de l’équipe de l’état-major des Armées – « une bonne équipe, avec des joueurs plus âgés que les députés mais en bien meilleure forme physique » – Guy Roux espère compter sur une recrue de poids pour le premier match de la saison, prévu le 6 septembre : Emmanuel Macron. Il y a quinze jours, celui qui a aussi coaché le RC Lens a même adressé une invitation au président de la République et grand fan de l’OM. Reste à savoir si l’ancien latéral de l’équipe de l’ENA saura trouver 90 minutes dans son agenda.

 

Après ce match, Guy Roux aura une autre rencontre à gérer avec la sélection des députés. Le 20 septembre, c’est le Variétés Club qu’elle affronte à nouveau, après avoir été laminée 12 à 1 il y a trois ans, face à pas mal d’anciens de France 98. L’équipe de l’Assemblée nationale peut toutefois espérer compter sur ses piliers : « En attaque, c’est pas mal, on va pouvoir garder Valls et Baroin. Ce sont deux attaquants de pointe, des purs numéros 9. A 30 ans, les deux auraient pu jouer en CFA », estime Guy Roux.