13 ans après sa retraite, José Luis Chilavert veut se lancer en politique et se présenter à l’élection présidentielle du Paraguay. 

 

Le Paraguay va-t-il avoir un président qui a joué au RC Strasbourg ? C’est bien le souhait de José Luis Chilavert. L’ex-gardien international, passé par la D1 en France au début des années 2000, vient d’annoncer son envie de se frotter au terrain politique. « L’année prochaine, il y aura des élections dans mon pays, mais j’espère me préparer et me présenter pour les suivantes, en 2023 », a-t-il confié au journal argentin Clarin. « Ma femme et ma fille me disent que je suis fou. Elles veulent me tuer », a toutefois ajouté l’ancien gardien du Paraguay au Mondial 98 puis 2002.

 

En mars dernier, José Luis Chilavert avait déjà émis l’hypothèse de se lancer en politique dès l’élection présidentielle de 2018 pour prendre la succession du riche entrepreuneur Horacio Cartes au Paraguay, où un deuxième mandat est interdit. « Il y a des choses qui sont bien faites », a d’abord estimé l’ex-gardien à propos du président de l’historique Parti Colorado (droite), qu’il a soutenu pendant la campagne présidentielle. Ce qui semble beaucoup le motiver, c’est aussi l’idée d’empêcher la réélection de Fernando Lugo, ancien évêque de gauche élu en 2008 et destitué en 2012, un an avant la fin de son mandat. « Je n’aimerais pas que ce personnage revienne à la présidence car je ne veux pas que le Paraguay se transforme en Venezuela. Certains ont cru en lui et il nous a tous bien eu », a-t-il jugé à propos d’un homme politique qu’il a pourtant soutenu dans le passé.

L'Arabie saoudite bannit le maillot du Barça

 

 

« Diego Maradona est cramé »

Concernant le Venezuela, justement, José Luis Chilavert (52 ans) a récemment taclé Diego Maradona pour son soutien au gouvernement de Nicolas Maduro, dont les forces de l’ordre ont tué des militants de l’opposition. « Il est cramé donc c’est normal qu’il soutienne les assassins du peuple vénézuélien. Il dénonce l’impérialisme mais vit à Dubai », a lâché l’ancien gardien paraguayen de Velez ou encore Saragosse (Espagne). Un bon sens de la punchline qui pourrait lui servir pour gagner des voix.