À Londres, la famille Crosthwaites a saisi la justice pour empêcher la construction du nouveau stade de Chelsea. 

 

Le (futur) stade le plus cher d’Europe ne fait pas que des heureux. Dans l’ouest de Londres, la famille Crosthwaites, qui habite à quelques mètres de l’endroit choisi par les Blues, n’apprécie pas du tout le projet et a carrément saisi la justice en mai dernier. La raison ? Le stade, qui coûterait plus d’un milliard d’euros, ne lui permettrait plus de profiter du soleil. Et ils estiment leur droit à la lumière tellement important qu’ils ont refusé une proposition de dédomagemment à « six chiffres » de la part de Chelsea selon la BBC.

 

 

Résultat, le club Roman Abramovich se retrouve un peu embêté. Car s’il a obtenu les autorisations nécessaires pour lancer le projet, dont celle du maire, Chelsea ne peut démarrer la construction de cette enceinte de 60.000 places – contre 41.800 à Stamford Bridge – si un accord n’est pas trouvé avec la famille, installée dans cette maison depuis plus de 50 ans. Il reste toutefois de l’espoir puisque les conseillers municipaux doivent encore débattre sur le sujet et que la famille a également dit pouvoir accepter une modification du projet si cela l’empêche de vivre dans l’ombre du stade.