Bien connu des supporters du Milan AC ou de l’Atlético Madrid, dont il a porté les couleurs au début des années 2000, José Mari (38 ans) a aujourd’hui un peu changé. 

 

Tim Wiese, ancien gardien allemand reconverti dans le catch, n’est pas le seul footballeur à avoir profité de sa retraite pour soulever de la fonte. Jadis grand espoir du foot espagnol, José Mari, retraité depuis 2013, s’est en effet éloigné du physique un peu frêle qu’on pu observer les fans du Milan AC (2000-2002), de l’Atlético Madrid (1997-1999 puis 2002-2003) ou encore de Villarreal (2003-2007), pour se rapprocher de celui d’un bodybuilder.

 

Outre les gros tatouages et un bronzage très prononcé qu’il affiche sur Instagram, on remarque surtout un corps et des bras qui ont triplé de volume. « Ils sont de retour ! », écrit-il par exemple fièrement en montrant ses abdos. Qui a dit que les footballeurs à la retraite se laissaient aller ?

Barcelone-PSG : Quand Lionel Messi et Antonella Roccuzzo se font encercler par des supporters

 

 

Me río yo del turko ese…😂😂😂 #family #happy #meat #fuego #chuleton #ayomaaaaaaquerico

Une publication partagée par Jose Mari (@indio2314) le

 

Al final me pongo moreno,veras…😂😂😂🤷🏿‍♂️ #lifestyle #pool #relax #happy #sun #primavera #home #family

Une publication partagée par Jose Mari (@indio2314) le

 

 

José Mari avec l'Atlético Madrid

José Mari avec l’Atlético Madrid

 

Jose Mari avec le Milan AC en octobre 2000 contre le Barça

Jose Mari avec le Milan AC en octobre 2000 contre le Barça

 

José Mari au Milan AC

José Mari au Milan AC

 

 

José Mari lors de son passage à Villarreal

José Mari lors de son passage à Villarreal