Hier, la LFP a confirmé avoir échangé avec Facebook et Amazon concernant les droits de retransmission de la L1.

 

Le sport est définitivement dans le viseur des géants du web. Déjà intéressés par la Premier League, Facebook et Amazon surveilleraient de très près la L1, comme l’avait déjà annoncé L’Equipe en octobre. « Nous avons discuté avec Facebook et aussi avec Amazon », a confirmé hier Didier Quillot, directeur général de la LFP, lors d’une conférence de presse. Mais pour l’instant, il ne s’agit pas de vraies négociations puisque l’appel d’offres sur les droits télé de la Ligue 1, pour l’après-2020, ne sera pas déclencher dès à présent. « On lancera l’appel d’offres quand le moment sera venu », a-t-il poursuivi, se félicitant des audiences en hausse « spectaculaire » de la L1.

 

Amazon – qui diffuse déjà des matchs de NFL aux Etats-Unis et va produire un documentaire sur Manchester City  – et Facebook ont également montré leur intérêt pour la Premier League à la rentrée. D’après le Telegraph, les deux géants seraient prêt à mettre un joli pactole pour les droits du championnat anglais qui expirent l’année prochaine. En 2016, le réseau social avait déjà proposé de verser 600 millions de dollars pour la Premier league indienne de cricket avant d’être devancé par le groupe Star India lors de l’appel d’offres.

Zlatan, Henry... Olivier Dacourt va dévoiler la "part d'ombre" des joueurs pour Canal+