Bye-bye les oeuvres d’art sur les terrains anglais. La Premier League a annoncé que les classiques bandes sombres et claires seraient désormais obligatoires. 

 

Grosse déception chez les jardiniers du championnat anglais. Comme nous l’apprend le Telegraph, les clubs n’auront plus la permission de dessiner des motifs sur leurs gazons. « Les motifs et les dessins sur les pelouses ne seront désormais plus autorisés au sein de la Premier League en 2017/18″, peut-on lire sur le site internet du championnat anglais qui impose « aucune autre marque que les traditionnelles bandes horizontales et les lignes blanches ». La Premier League veut ainsi se conformer aux règles de l’UEFA.

 

 

Surnommé le « Van Gogh des pelouses », le jardinier John Ledwige, qui officie au King Power Stadium de Leicester, risque de mal le vivre. Pour le dernier match de la saison à domicile en mai dernier, il avait notamment dessiné le logo du club autour du rond central, tandis que son homologue de Southampton avait opté pour des cercles dignes des agroglyphes du film Signes. Après sa saison ratée, Leicester peut donc au moins espérer décrocher le titre du meilleur jardinier et succéder à Manchester United. Mais sans motif sur la pelouse.