Quatre mois après l’attentat visant le bus des joueurs de Dortmund, l’auteur présumé devrait être jugé pour 28 tentatives de meurtres selon l’AFP. 

 

Sergej W. risque très gros. Accusé d’être l’auteur de l’attaque à la bombe sur le bus des joueurs de Dortmund, juste avant un match contre l’AS Monaco le 11 avril dernier, le Germano-russe de 28 ans devrait être jugé pour 28 tentatives de meurtres lors de son procès. Un nombre correspondant au nombre de passagers dans le bus, où Marc Bartra a notamment été victime d’une fracture au poignet, tandis qu’un policier qui les suivaient à moto a eu l’ouïe affectée. Si deux personnes seulement ont été blessées, le drame a été évité de peu. Trois charges cachées dans une haie avaient explosé au passage du bus se dirigeant au stade.

 

L’homme, qui a nié les faits, voulait simplement… gagner de l’argent. Sergej W. avait acheté 15.000 options de vente sur actions du Borussia Dortmund le matin même de l’attaque. Celui qui a d’abord voulu faire croire à une attaque de Daesh espérait faire diminuer un maximum la valeur l’action du club pour s’enrichir. L’accusé attend désormais que le tribunal valide la demande de renvoi du parquet pour que la date du procès soit fixée en Allemagne, où la tentative de meurtre est passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

Fabrice Pancrate condamné à de la prison avec sursis pour "abandon de famille"