Dans une interview au podcast Men In Blazers, l’arbitre Mark Clattenburg a raconté ce match où Roy Keane lui a fait un peu trop peur.

 

Qui n’a pas eu la frousse de Roy Keane en Angleterre ? C’est la question qu’on se pose (encore) quand on écoute le témoignage de Mark Clattenburg, considéré comme le meilleur arbitre de Premier League avant son départ pour l’Arabie Saoudite il y a quelques mois. Car l’homme en noir, au sifflet de la finale de l’Euro 2016, est revenu sur la première fois où il a croisé le milieu irlandais et bad boy de Manchester United dans un entretien avec Men In Blazers. Et visiblement, tout ne s’est pas très bien passé.

 

« J’en souris encore quand j’y pense, a raconté Mark Clattenburg. Il nous a crié dessus pour un corner mais j’étais sûr que c’était un six mètres. Sauf qu’il a crié tellement fort que j’ai donné un corner », avoue l’arbitre de ce Manchester United-Tottenham (0-0) en janvier 2005, qui reconnaît avoir été « pétrifié » devant lui. Il faut dire qu’à l’époque, l’Irlandais faisait encore peur à tout le monde et l’homme en noir débutait sa carrière au sifflet. « Je n’avais pas assez d’expérience, et je ne savais pas comment gérer ce genre de situations, dire la bonne chose au bon moment. Ce n’est qu’avec l’âge que j’ai commencé à développer ça (…) dialoguer avec les joueurs vous rend la tâche plus facile, c’est la qu’on devient un bon arbitre », analyse-t-il.

Claude Puel et l'adaptation en Angleterre : "Ma femme n'a pas encore de vie sociale"

 

Roy Keane en août 2001 à Old Trafford (Bestimage)

Roy Keane en août 2001 à Old Trafford (Bestimage)

 

Si cela fera aussi sourire les fans de Manchester United, Mark Clattenburg (42 ans) a toutefois un peu énervé les supporters de Tottenham. L’arbitre anglais est aussi revenu sur le fameux match des Spurs face à Chelsea (2-2) qui a tué leurs espoirs d’être sacré devant Leicester en 2016. Et notamment sur ses… neuf cartons jaunes donnés aux hommes de Pochettino. « J’ai permis aux Spurs de se détruire eux-mêmes, pour que les médias puissent publier « Tottenham perd le titre » (…) Si j’avais exclu trois de leurs joueurs, les titres auraient été « Clattenburg leur a coûté le titre » (…) Mon plan c’était : laissons-les perdre le titre », a-t-il expliqué. Mark Clattenburg ne voulait donc pas qu’ils puissent se cacher derrière une infériorité numérique après leur contre-performance et le retour au score de Chelsea, mené 0-2 à la mi-temps. Une déclaration qui a donné envie à certains fans des Spurs de lui crier dessus façon Roy Keane.