Cet hiver, les clubs anglais ont encore battu des records sur le mercato d’après une étude du cabinet Deloitte. 

 

Personne n’imaginait que les Anglais allaient se calmer. Mais grâce au cabinet Deloitte, on a désormais la confirmation que la Premier League a encore dépensé comme jamais cet hiver en atteignant un chiffre de 490 millions d’euros, soit le double du précédent record (256 M). Le dernier jour du mercato, mercredi 31 janvier, 172 millions ont même été dépensés. Si l’on additionne les chiffres de cet été, on atteint carrément la somme de record de 2,17 milliards d’euros contre 1,6 milliard la saison précédente.

 

Selon l’étude, les gros clubs ont « rompu avec leurs stratégies d’investissement estival plus traditionnelles pour tenter de prendre un avantage sur leurs rivaux en milieu de saison », écrit l’un des rédacteurs, Dan Jones. On pense notamment à Liverpool qui s’est offert le transfert le plus cher (85 millions d’euros) avec Virgil van Dijk ainsi qu’Arsenal avec Aubameyang (65 millions). City a aussi signé Aymeric Laporte pour 65 millions d’euros en fin de mercato tandis qu’United a chipé Alexis Sanchez.

Claude Puel et l'adaptation en Angleterre : "Ma femme n'a pas encore de vie sociale"

 

 

« Conforme à la moyenne »

Mais pas de quoi s’inquiéter puisque ces montants restent « à la hauteur de leurs moyens en termes de revenus générés » selon l’étude. « Les dépenses nettes estimées pour 2017-18, qui s’élèvent à 755 millions de livres, ne représentent que 17 % des recettes prévues pour 2017-18, ce qui est conforme à la moyenne des 15 années dernières années », ajoute Dan Jones. Le mercato n’est pas prêt de se calmer outre-Manche.