Quelques jours après sa plainte contre New Balance, pour des blessures causées par leurs crampons, Marouane Fellaini a apporté des preuves devant la justice anglaise. 

 

L’histoire est bien véridique : Marouane Fellaini a porté plainte contre son ancien équipementier New Balance pour des dommages causés par leurs crampons. Mais si la marque américaine assurait d’abord que le milieu de Manchester United n’avait jamais parlé d’un problème majeur, il a apporté des éléments prouvant le contraire devant la justice, selon le Guardian. Et notamment des conversations WhatsApp dans lesquelles il se plaint de crampons de mauvaise qualité. Lors d’un échange avec un responsable de New Balance, il explique notamment « ne plus pouvoir marcher » après avoir joué 90minutes et qu’il doit recevoir des soins. « Je peux pas dormir, j’ai tellement mal », ajoute-t-il.

 

Dans ces conversations fournies par Rosalina Investments, la société qui gère ses intérêts et a déposé la plainte, Marouane Fellaini explique également que les nouveaux crampons fournis pour remplacer les précédents ont le même problème, en novembre 2016. Celui qui leur réclame désormais 2,3 millions d’euros devait même être aidé par un membre du staff des Red Devils, obligé de les placer sous vapeur pour les détendre. Mais dans une autre conversation en janvier 2017, le Belge dit toutefois que ces nouveaux crampons sont « mieux » et même « parfaits ». Étrange. Cela n’empêchera pas le milieu de quitter New Balance, marque avec laquelle il était sous contrat entre 2012 et 2016 pour 680.000 euros par saison.

Claude Puel et l'adaptation en Angleterre : "Ma femme n'a pas encore de vie sociale"

 

Désormais chez Nike, Marouane Fellaini pourrait désormais quitter… son club, comme le craint José Mourinho. « C’est une discussion entre le joueur et les dirigeants. Je ne suis pas impliqué dans les contrats… Et je respecte les deux parties (…) Je respecte le joueur car c’est son droit (…) de décider de son avenir (…) Donc j’attends, en espérant qu’il y aura un accord », a confié le coach de Manchester United, où le Belge, auteur de 4 buts depuis le début de la saison, est en fin de contrat en juin. Et cette fois, ce ne sera pas à cause des blessures.