Interrogé sur l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema n’a pas mâché ses mots lors de son entretien-vérité accordé à L’Équipe, aujourd’hui. Le milieu lyonnais n’a pas tardé à lui répondre. Nouveau round. 

 

Encore un rebondissement dans l’affaire de la sextape ? Oui, c’est possible. À peine se remettait-on de la longue interview de Karim Benzema dans L’Équipe que Mathieu Valbuena relançait le match sur Twitter. « La calomnie est l’arme de l’impuissant ! C’est affligeant », a écrit le milieu de l’OL sur Twitter, il y a quelques minutes. De quoi rendre un éventuel retour des deux joueurs chez les Bleus encore plus impossible.

 

 

Neymar chambre Chris Brown, qui tourne autour de Bruna Marquezine

 « Il me rend fou à continuer de mentir »

Dans L’Équipe, Karim Benzema avouait ne pas comprendre son ancien coéquipier en Équipe de France qui déclarait être prêt à rejouer avec lui après avoir porté plainte. « À l’entendre au départ, je suis une racaille, je l’ai menacé, je lui ai fait peur, tout ce que tu peux inventer… Et, là, il veut rejouer avec moi, confiait l’attaquant du Real Madrid. Il dit qu’il n’aurait pas porté plainte s’il avait su que j’étais mêlé à cette histoire. Mais il se fout de la gueule du monde ! Il a pété les plombs ou quoi ! (…) Moi, ça fait plus d’un an et demi que je suis son pire ennemi, un mauvais exemple, un voyou, que je dois me faire sanctionner, qu’on me traîne dans la boue, qu’on salit mon nom et ma famille (…). Il faut vraiment qu’il arrête d’inventer. Il me rend fou à continuer de mentir ! »

 

Désormais, Mathieu Valbuena compte sur les tribunaux. « La vérité c’est la justice qui la rétablira », a-t-il conclut sur Twitter. Si la demande d’annulation d’enquête, qui portait sur les écoutes téléphoniques, réclamée par le Madrilène et les autres suspects dans l’affaire dite de la sextape avait été rejetée, il y a quelques mois, l’affaire est toujours en traitement. Un feuilleton sans fin.