Lors du lancement de la campagne #EqualGame de l’UEFA à Monaco, Paul Pogba a évoqué un sujet encore tabou dans le foot : l’homosexualité. 

 

Derrière les dabs et les coupes de cheveux, Paul Pogba a aussi d’autres choses à proposer. Engagé dans la campagne #EqualGame (Tous égaux sur le terrain) de l’UEFA, qui vise à promouvoir la diversité, le milieu de Manchester United a tenu un discours de tolérance sur l’homosexualité et les coming-out dans le foot. « C’est quelque chose que je n’ai jamais vu mais pourquoi pas ? C’est un être humain, ce qu’il ressent fait partie de la vie privée. Ce n’est pas en rapport avec le joueur, nous devons juste le respecter. C’est tout », a estimé l’ex de la Juve.

 

Attentat à Manchester : La femme et les filles de Pep Guardiola étaient au concert d'Ariana Grande

 

Il y a quelques mois, c’est son ami et coéquipier chez les Bleus Antoine Griezmann qui abordait le sujet : « Je crois que dans le foot ce n’est pas habituel parce qu’on fait les durs et on a peur de ce qui peut se dire. Mais je n’ai rien contre ça : je respecte tout le monde, avait jugé l’attaquant de l’Atlético Madrid, qui pense qu’il oserait passer le pas s’il était homosexuel. Moi je crois que je le ferais. Après c’est sûr que c’est plus facile à dire quand tu n’as pas à le faire ».

 

Si en Angleterre, un arbitre a récemment fait son coming-out, les joueurs ont en effet du mal à passer le pas. Anton Hysén, qui évolue à Torslanda IK (D2 suédoise), ou encore Robbie Rogers des Los Angeles Galaxy sont les rares à l’avoir fait en activité. En 2014, c’est l’ex-international allemand Thomas Hitzlsperger qui avait choisi de faire son coming-out. L’Anglais Justin Fashanu, qui s’est suicidé huit plus tard, est le premier joueur à l’avoir fait en activité en 1990.