Poursuivi pour non-paiement de pension alimentaire, Roberto Carlos a été condamné par la justice brésilienne mercredi. 

 

Sale temps pour Roberto Carlos. Retraité du haut niveau depuis 2012 et reconverti ambassadeur du Real Madrid en Asie et Océanie, l’ex-international brésilien a été reconnu coupable de non-paiement de pension alimentaire à son ex-épouse Barbara Thurler, selon Marca. Le parquet de Rio de Janeiro a infligé une peine de trois mois de prison à l’ex-joueur de l’Inter Milan, qui devait plus de 20 000 dollars (61 000 réaux brésiliens) à la mère de deux de ses neuf enfants. Sa défense ? Des problèmes d’argent qui l’empêchaient de verser la somme prévue. Mouais. Après l’annonce de cette peine, les avocats de roberto Carlos ont toutefois publié un communiqué pour expliquer que leur client avait bien payé la somme il y a quelques jours et que la situation allait être « régularisée ».

 

Chez les footballeurs brésiliens, Edilson, membre de la Seleçao lors du Mondial 2002, a lui aussi été condamné à de la prison pour non-paiement de pension alimentaire. Après avoir zappé le versement de 136000 dollars à son ex-femme, l’attaquant passé par Benfica ou encore Palmeiras a été deux fois en prison. Au pire, Roberto Carlos pourra toujours casser les barreaux en tirant un coup-franc.

Cristiano Ronaldo contrôlé sur son yacht par des douaniers armés