Après la garde à vue de Kingsley Coman pour violences conjugales, son ex Sephora Goignan a pris la parole sur les réseaux sociaux.  

 

Si Europe 1, qui a révélé l’information, ne précisait pas son nom, c’est bien Sephora Goignan qui aurait porté plainte contre Kingsley Coman pour violences conjugales. La preuve ? Celle qui a supprimé toutes ses photos avec l’ailier du Bayern Munich sur son compte a publié quelques mots sur Instagram : « Arrêter (sic) d’écouter tout ce qu’on vous dit », suivi de quelques emojis. « Pour toi je donnerais tous (sic) merci d’être la pour moi en cette période et d’avoir toujours été la je t’aime », a-t-elle également écrit sur un autre post où elle pose avec une amie.

 

Instagram Stories de Sephora Goignan

Instagram Stories de Sephora Goignan

 

La virée nocturne de Marco Verratti et Blaise Matuidi avant Barça-PSG passe mal
Instagram Stories de Sephora Goignan

Instagram Stories de Sephora Goignan

 

 

Officiellement, Kingsley Coman (21 ans) était toujours en couple avec Sephora Goignan, mère de sa fille Leyana (1 an et demi). Mais hier, Europe 1 révélait que l’ex-joueur de la Juventus et du PSG avait été placé en garde à vue après la plainte de son ex pour violences conjugales. Le 26 juin, l’international était entendu par la police de Chessy (Seine-et-Marne) avant d’être relâché quelques heures plus tard.

 

De son côté, L’Équipe a dévoilé le motif des deux violentes disputes qui auraient éclaté samedi et lundi au domicile de Kingsley Coman. Selon leurs informations, celle-ci aurait subtilisé les codes du compte Instagram du joueur, qui souhaitait s’en servir pour une opération promotionnelle, avant de supprimer le compte. Si le quotidien précise que « ça n’aurait (…) pas prêté à conséquence », l’attaquant du Bayern Munich, furieux, aurait pété les plombs. Kinglsey Coman devrait être jugé à la rentrée, tandis que la jeune femme s’est vue prescrire une interruption de travail inférieure à 8 jours.