Vendredi, Benfica a annoncé l’arrivée d’un maillot de Robert Enke dans son musée, 10 ans après le suicide du gardien allemand. 

 

C’est ici qu’il a passé trois saisons, parmi les meilleures de sa carrière. À Benfica, le musée compte désormais un maillot de Robert Enke, joueur des Aigles au tournant des années 2000. C’est João Tomás, son ancien partenaire à Lisbonne, qui est venu l’offrir au club en sa mémoire. L’attaquant l’avait côtoyé entre 1999 et 2001, avant de filer au Betis et de le croiser lors d’un match face au Barça, où l’international allemand (8 capes) lui avait offert son maillot, désormais intégré à la collection du musée.

 

 

En novembre 2009, Robert Enke (32 ans) s’est suicidé à un passage à niveau, après un match de Bundesliga avec Hanovre. Révélé à Benfica (77 matchs), qu’il avait quitté pour faire un passage compliqué au Barça, le gardien souffrait d’une dépression depuis 2004. Sa maladie s’était aggravée deux ans plus tard avec le décès de sa petite fille.