Après avoir laissé sa place en 1993, Panini proposera l’album officiel de la Premier League à partir de la saison prochaine. 

 

A moins d’un transfert cet été, les stickers Pogba, Kane, Hazard et même Claude Puel seront désormais signés Panini. En marge de la présentation de l’album 2018/19 consacré au Calcio, le directeur marketing de l’entreprise a confirmé que leurs vignettes allaient faire leur grand retour dans le foot anglais. “L’année prochaine, nous sortirons l’album de la Premier League”, a assuré Antonio Allegra, confirmant l’annonce faite en octobre. Aucun montant n’a été révélé concernant le deal mais la somme doit forcément être assez éloignée de ce qu’on peut voir au niveau des droits télé.

 

 

Déjà associé à la Ligue 1, la Liga et la Serie A, Panini n’a plus sorti d’album officiel de la Premier League depuis la saison 93/94, où Merlin a pris le relai. C’est donc un gros coup pour les Italiens qui, avec les ADRENALYN XL, succèderont aussi à Merlin (racheté par Topps) pour concevoir les cartes du championnat anglais, devenues plus populaires que les stickers outre-Manche. “Les collectionneurs les plus âgés en Angleterre ont grandi avec les vignettes Panini, donc pour eux c’est une super nouvelle”, a jugé Greg Landsdowne, auteur du livre Stuck on You sur l’histoire des autocollants de foot.

 

Le dernier album de la Premier League conçu par Panini

Le dernier album de la Premier League conçu par Panini

 

L'album de la Premier League 2019

L’album de la Premier League 2019

 

 

Mondial réussi et nouveautés

Pour signer ce contrat, Panini a notamment surfé sur le succès de son dernier album du Mondial. “Le groupe Panini va atteindre un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros en 2018 grâce aux ventes générées par la Coupe du monde, contre 536 millions en 2017″, s’est félicité la marque qui revendique 1,5 million de collectionneurs dans 120 pays différents.

 

Avant la Premier League, Panini avait déjà proposé des nouveautés dans ses albums 2018/19 pour l’Italie et la France. En Ligue 1, les arbitres ont leurs vignettes pour la première fois tandis que la version italienne a vu débarquer les joueuses de la sélection nationale, à l’occasion du Mondial féminin organisé en France cet été.