Adriano, Hulk mais aussi Julio Baptista. Pas la plus réputée des armoires à glace du Brésil, La Bestia a quand même laissé de sacrés golazo à peu près partout où il a joué, de Séville à Arsenal en passant par le Real et la Seleçao. On s’en repasse quelques uns pour ses 38 ans. 

 

 

 

Brésil-Argentine (3-0), finale de la Copa America 2007

João Félix, Sancho, Fati... On connaît les finalistes du Golden Boy 2019

 

De l’ouverture d’Elano à l’intérieur du pied de la Bestia, tout est parfait. Et il permet en plus d’ouvrir le score en finale contre l’ennemi, dès la 3e minute. 10/10.

 

 

Barça-Real (0-1), décembre 2007

 

L’un des plus beaux moments de (sa) vie”. Héros du Clasico, il permet aux Madrilènes de devancer de 7 points un Barça privé de Messi (blessure), et qui n’arrivera pas à les rattraper cette saison-là.

 

 

 

Torino-AS Roma (0-1), janvier 2009

 

Le golazo que tout le monde rêve de mettre : un combo contrôle de la poitrine + bicyclette à la 90e façon Rivaldo.

 

 

 

Malaga-Getafe (3-2), octobre 2011

 

Encore une chilena et encore dans le temps additionnel. Cette fois, c’est pour donner les trois points et une place de leader au Malaga de Pellegrini et ses cracks (Isco, Cazorla, Joaquin et bien sûr Toulalan). Costaud.

 

 

 

Liverpool-Arsenal (3-6), janvier 2007

 

Pas un mais quatre pions. Celui qui est devenu The Beast élimine presque à lui tout seul les Reds de la Coupe de la Ligue, se permettant même de louper un penalty. Ovation d’Anfield méritée.