Avant le choc contre River en finale de Libertadores, les hinchas de Boca ont encore montré que les Argentins étaient plus fous que les autres. 

 

Ultra stressant ou ultra motivant ? Dur de se mettre à la place des joueurs de Boca mais avant un Superclasico décisif pour décrocher la Libertadores samedi, deux semaines après l’aller (2-2), ce sont bien 50.000 hinchas qui se sont rendus à la Bombonera pour un entraînement ouvert au public à leur demande. “La Copa Libertadores n’échappe pas à Boca”, pouvait-on entendre dans des tribunes vibrantes comme lors des grands soirs.

 

 

 

Plus de 10.000 personnes ont même été forcées de rester dehors, faute de place. “Il y eu plus de gens que ce que l’on peut accueillir, certains étaient dans les escaliers, a regretté Daniel Angelici, président de Boca. Nous présentons nos excuses aux supportersIl y a des gens dehors, plus de 10.000 personnes. Boca n’a pas de limite, on remercie simplement les gens”. Lors de cette session, où aucun indice n’a évidemment été donné sur la composition d’équipe de Guillermo Barros Schelotto, un hincha a même débarqué sur la pelouse pour dire quelques mots à Tevez et ses coéquipiers.

 

 

 

Seule fausse note : ce sont les autorités qui ont décidé de fermer les portes de la Bombonera au vu de la capacité du stade, autour duquel quelques incidents ont aussi été signalés. Selon Olé, cela pourrait même compromettre les festivités prévues sur leur pelouse en cas de victoire samedi (21h) à River, même si les avocats des Xeneizes seraient en train de trouver une solution. On préfère ne même pas imaginer ce que donnerait la Bombonera en cas de victoire.