90 minutes de silence. C’est ainsi que la chaîne Fox Sports Brasil, qui devait diffuser la finale de la Copa Sudamericana, a rendu hommage à l’équipe de Chapecoense, décimée dans un crash aérien, lundi 28 novembre.

 

Il aurait dû jouer le match le plus important de son histoire. Fondé il y a 43 ans et encore en quatrième division en 2009, le club de Chapecoense avait réussi l’exploit de se qualifier pour la finale de la Coupe Sudamericana – l’équivalent de l’Europa League – contre l’Atletico National (Colombie), avant que leur avion ne s’écrase lundi soir.

 

Hier, mercredi 30 novembre, à 00h45 (heure française), la chaîne Fox Sports Brasil n’a pas choisi de remplacer la finale par un autre programme. Elle a diffusé 90 minutes de silence et un écran noir en signe de deuil. La chaîne est d’autant plus touchée qu’elle a perdu six de ses journalistes dans ce terrible accident, dont Mario Sergio, consultant et ancien international brésilien, et le journaliste vedette Paulo Julio Clement, qui avait travaillé pour le journal O Globo et avait lancé la version brésilienne du journal espagnol Marca.

Gerard Piqué et Isco vont recevoir un prix de la PETA pour avoir sauvé un oiseau contre l'Iran

 

 

Le message diffusé par la Fox Sports en hommage à l'équipe de Chapecoense et aux journalistes tués dans le crash aérien

Le message diffusé par la Fox Sports en hommage à l’équipe de Chapecoense et aux journalistes tués dans le crash aérien

 

 

Seulement six survivants

Le crash a fait au total 71 morts dont vingt journalistes sportifs venus couvrir la finale. Parmi les six rescapés, trois footballeurs : Alan Ruschel – qui a bien failli ne pas prendre ce vol -, Helio Hermito Zampier Neto mais aussi le gardien Jackson Ragnar Follman, qui a dû être amputé. S’il est ressorti vivant du crash, le gardien Danilo Padilha a finalement succombé à ses blessures à l’hôpital. Parmi les victimes, on retrouve également Cléber Santana, ancien milieu de l’Atlético Madrid.