Recruté par l’Espanyol il y a 15 jours, Wu Lei a fait exploser les audiences mais aussi les ventes de maillots. 

 

Il ne manque que les buts et ce sera le transfert parfait. Auteur de seulement deux apparitions (prometteuses) avec l’Espanyol, Wu Lei compte déjà des stats assez folles en dehors du terrain. Après avoir réuni 40 millions de spectateurs en Chine pour son premier match, l’ex-attaquant de Shanghai SIPG a aussi fait exploser les scores de la boutique du club, où les maillots floqués à son nom connaissent des ruptures de stock. Selon La Vanguardia, les 5.000 tuniques mises en vente sur le site chinois Taobao sont également parties en quelques jours, obligeant Kelme, l’équipementier du club, à relancer la production illico.

 

 

Des chiffres permettant à Wu Lei, acheté 2 millions d’euros, d’être déjà le plus gros vendeur de maillots de la saison, devant Borja Iglesias et Marc Rosa. Propriété de l’homme d’affaires Chen Yansheng, l’Espanyol va donc surfer sur la tendance en sortant un maillot du joueur floqué en mandarin – et en édition limitée – tandis que Borja et Roca y auront aussi droit. Et ce n’est sûrement que le début puisque l’attaquant de 27 ans, qui a provoqué un penalty lors de sa (bonne) entrée en jeu contre le Rayo (victoire 2-1), est bien parti pour fêter sa première titularisation dimanche à Valence, après la blessure de Piatti.

 

24