Adrien Rabiot a bien failli être en retard à son entraînement à cause d’un… bus. Aujourd’hui, le chauffeur qui a bloqué le milieu des Bleus s’excuse dans le journal Le Parisien.

 

 

La ligne 13 et le RER A n’y sont cette fois pour rien. C’est un bus de la Transdev (le réseau de bus d’Ile-de-France) qui a bien failli empêcher Adrien Rabiot d’arriver à l’heure à l’entraînement, jeudi 17 novembre. Vers 10h30, le milieu du PSG n’a pas pu sortir de son domicile à Saint-Germain-en-Laye car le chauffeur, parti en pause, avait laissé son car dans une zone autorisée mais située devant le portail du nouvel international français, qui ne pouvait donc pas sortir son véhicule. Et c’est un de ses collègues qui passait avec son propre car qui a pris cher à sa place…

 

Le jour où Edinson Cavani a offert un job à un sans-abri

 

Les « amères remontrances » de Véronique Rabiot

Le PSG en sait quelque chose, Véronique Rabiot, mère et agent de, n’est pas du genre à se laisser faire. Voyante à ses heures perdues – c’est Adrien qui le dit -, sa maman gère les finances du joueur et quand il s’agit de défendre les intérêts du jeune sportif, elle sait se faire entendre. Le collègue du chauffeur de bus a ainsi subi les « amères remontrances » du joueur et de sa mère, avant de devoir déplacer le bus qui bloquait leur passage. Le genre de coup de gueule qu’on aurait bien maté en live. Celui qui a osé s’opposer à Zlatan Ibrahimovic a finalement pu se rendre au Camp des Loges, où il a pu recevoir des soins pour sa cuisse blessée, qui l’éloignera des pelouses du Parc pendant un moment.

 

Depuis, Tiemoko Dehinestor, le chauffeur en tort s’est excusé. « Je tiens vraiment à présenter mes excuses à Adrien Rabiot, a-t-il confié au quotidien. Je suis d’autant plus confus que c’est mon joueur préféré du PSG. » Aucune nouvelle en revanche de son collègue qui doit s’en remettre… doucement.