Héros du match face au Milan AC avec un but à la 95e minute, Alberto Brignoli, gardien de Benevento, est revenu sur cette action improbable dans la presse espagnole. 

 

Gennaro Gattuso aurait “préféré prendre un coup de couteau”. Pour sa première sur le banc du Milan AC, l’ex-capitaine des Rossoneri n’a pas fait que concéder le nul (2-2) contre Benevento, alors dernier de Serie A avec zero point. L’humiliation a été d’autant plus grande que le club milanais a été rejoint au score à la 95e minute grâce à un but… du gardien Alberto Brignoli, prêté par la Juventus à Benevento.

 

Passé de joueur anonyme à héros d’un club, Alberto Brignoli avait forcément meilleure mine que Gennaro Gattuso après le match. “C’est très étrange. Je suis avant tout très heureux pour l’équipe, pour le club. Le début de la saison a été très difficile et mettre un but comme ça, qui sert à gagner le premier point de Benevento, c’est une chose très importante”, a raconté le gardien de 26 ans à l’agence EFE, l’équivalent de l’AFP en Espagne.

Après avoir éliminé le Barça, l'AS Roma cartonne aussi... en Bourse

 

Auteur d’une tête plongeante aussi improbable qu’efficace, Alberto Brignoli reconnaît ne pas avoir vu le ballon rentrer au fond des filets. “Ma tête n’était pas face au but mais face aux tribunes. C’est pour ça que je n’ai pas vu où est parti le ballon. Mais j’ai vu tout le monde se jeter sur moi et une ou deux secondes plus tard j’ai entendu que j’avais marqué”, a-t-il raconté. Et comme on ne marque pas tous les jours quand on est gardien, l’ex-joueur de Leganés (Espagne) a revu son but “trois ou quatre fois” depuis. “On dirait une blague. Si je le tente 100 fois, ça ne rentre pas”, rigole celui qui a forcément vécu le moment “le plus spécial” de sa carrière, pour sa première saison dans la peau d’un titulaire en première division.

 

 

Avec ce but d’Alberto Brignoli, premier gardien à marquer en Serie A depuis Massimo Taibi en 2001, Benevento a en tout cas retrouvé un peu le moral, après un début de saison catastrophique. “Cela peut nous aider (…) Mes coéquipiers n’arrivaient pas à y croire (…) je suis fier d’avoir des coéquipiers comme ça, qui ont été si heureux pour moi. C’est le plus important”, s’est réjoui le gardien qui espère désormais “rester en première division une année de plus avec Benevento”, pourtant bon dernier de la Serie A avec 10 points de retard sur le premier non-relégable. Il va falloir marquer encore pas mal de buts, Alberto.