Désormais à l’Audax italiano (Chili), son 26e club, l’attaquant uruguayen Sebastian Abreu a eu les honneurs du Livre des records. 

 

Xavier Gravelaine n’a rien pu faire. Dans le Guinness Book, ce n’est pas l’ancien attaquant de Caen et de 15 autres clubs mais Sebastian Abreu que l’on retrouve à la place du joueur qui a connu le plus d’équipes. Recruté cet hiver par l’Audax italiano (D1 chilienne), son 26e club, l’ex-international uruguayen a reçu son certificat du Livre des records avant un match contre Botafogo en Copa Sudamericana (défaite 1-2).

 

 

Honnêtement, je n’ai jamais pensé battre un record du Guinness Book mais cela me rend très heureux, explique Sebastian Abreu (41 ans) sur le site du Livre des records. Le fait qu’un Uruguayen de la ville de Minas puisse devenir le seul de l’histoire à faire ça me rend très fier. J’ai vraiment apprécié l’intérêt positif que ce record m’a apporté”, a poursuivi celui qui a battu le record détenu par l’ex-gardien allemand Lutz Pfannenstiel (25).

 

 

Auteur d’une Panenka victorieuse avec l’Uruguay contre le Ghana au Mondial 2010, “El Loco” Abreu a fréquenté plus d’une dizaine de championnats depuis qu’il a quitté le Defensor Sporting Club il y a 20 ans pour San Lorenzo (Argentine). Le globe-trotter s’envole ensuite à La Corogne (Espagne), à Grêmio (Brésil) ou encore à Cruz Azul (Mexique) puis l’Argentine à nouveau en 2008 à River Plate, avant de refaire ses valises pour le Beitar Jerusalem (Israël), la Real Sociedad (Espagne), Aris Salonique (Grèce) ou encore Sol de America (Paraguay).

 

 

Retraité de la sélection uruguayenne (70 sélections, 26 buts) en 2012, Sebastian Abreu n’en a toutefois pas encore marre de voyager. Muet devant le but et souvent remplaçant depuis son arrivée à l’Audax italiano, dernier du championnat, l’attaquant pourrait même faire ses valises et connaître un nouveau pays en signant à Universitario de Deportes (Perou) qui le surveillerait de près. Parfait pour rentrer un peu plus dans l’histoire avec un 27e club.