Légende du foot tricolore et premier Ballon d’or français, Raymond Kopa est décédé à l’âge de 85 ans, vendredi 3 mars. La ville de Reims, où il a brillé dans les années 50, a décidé de lui rendre hommage.

 
Le mythique Stade de Reims, arrivé en finale de la Coupe d’Europe en 1956, est indissociable de Raymond Kopa. Alors, quelques heures après sa mort, la ville pense déjà à lui rendre un hommage à sa hauteur. « La municipalité se rapprochera très prochainement de la famille de Raymond Kopa à qui elle proposera pour un hommage à la mesure de son talent, de réaliser une statue monumentale à son effigie qui pourrait être installée face au stade Auguste-Delaune », a ainsi expliqué Arnaud Robinet, député-maire de la ville.

 

« Attristé, le football Champagne et Reims sont en deuil, une légende nous a quittés », a-t-il également déclaré après la mort du triple vainqueur de la Coupe d’Europe avec le Real Madrid.

 
 

Thomas Meunier explique son hashtag fétiche #TÔTOUTARD

 

« C’est lui qui nous a montré le chemin »

La triste nouvelle est venue du Courrier de l’Ouest qui a annoncé la mort de Raymond Kopa ce matin. Hospitalisé dimanche à Angers, Raymond Kopa est décédé à 8h15 après une rechute de sa maladie, a précisé son gendre, William Boucher. Récompensé en 1958, il a a été le premier footballeur-vedette en France, en emmenant les Bleus jusqu’à la troisième place lors de la Coupe du Monde.

 

Just Fontaine et Michel Hidalgo, anciens coéquipiers à Reims, Zinedine Zidane, entraîneur du Real Madrid, comme son prédécesseur, mais aussi François Hollande ont tous exprimé leur tristesse de voir partir Raymond Kopa, de son vrai nom Kopaszewski. Au Real Madrid, on a également observé une minute de silence pour le “Petit Napoleon” à l’entraînement. « Le Real Madrid l’a toujours placé très haut dans son histoire. C’est lui qui nous a montré le chemin, c’est lui qui nous a ouvert la voie », a confié Zizou en conférence de presse.

 

 

V.L.