Encore pointé du doigt après les insultes racistes visant Pogba depuis lundi, Twitter a accepté de discuter du problème avec Man United. 

 

Maguire, Rashford, P. Neville… Pendant que la liste des joueurs/coachs critiquant Twitter s’allonge, le réseau social sort du silence. D’après un porte-parole, une réunion est prévue “dans les prochaines semaines” avec Man U., qui s’était dit “dégoûté” par les insultes envers Pogba, auteur d’un penalty raté contre Wolverhampton lundi.

 

 

Des représentants de Twitter rencontreront Man United, Kick It Out (association qui lutte contre le racisme dans le foot anglais, ndlr) et tous les acteurs de la société civile souhaitant en savoir plus sur le travail de Twitter pour remédier au racisme en ligne envers les joueurs en Angleterre”, explique-t-il à Sky Sports, reconnaissant au passage que le réseau doit “faire plus” pour protéger ses utilisateurs.

 

 

 

Appel au boycott

Visé après le nul contre les Wolves lundi (1-1), Pogba a déjà reçu le soutien de plusieurs coéquipiers et de son club, qui a appelé Twitter à prendre des mesures. Désormais coach de l’équipe féminine anglaise, l’ex-légende des Red Devils Phil Neville a de son côté réclamé un boycott des réseaux sociaux, pour voir l’effet “sur ces entreprises”. Après de nouveaux incidents en avril dernier, Sterling, Salah ou encore Smalling avaient déjà participé à une campagne de boycott appelée “Enough”, appelant à ne rien publier pendant 24h.