Dans le cadre de ses interviews pour le site The Players’ Tribune, Gerard Piqué s’est entretenu avec Javier Mascherano. 

 

Gerard Piqué continue d’interviewer ses amis. Avant de partir pour Hebei China Fortune, c’est Javier Mascherano qui s’est prêté à l’exercice de “Piqué+” dans l’intimité d’une salle de cinéma. Cette fois, il n’était pas question de Coupe du monde, comme avec Neymar et Suarez, mais plutôt des 7 ans et demi de l’Argentin au Barça, où il arrive en 2010 en tant que doublure de Busquets. Un transfert pas vraiment prévisible puisque c’est à l’Inter Milan qu’il aurait d’abord pu signer.

 

Barcelone-PSG : Quand Lionel Messi et Antonella Roccuzzo se font encercler par des supporters

 

Je pensais à partir depuis un petit moment et avec le départ de Rafa (Benitez) pour l’Inter, il y avait cette option même si ce n’était pas simple”, explique-t-il à Gerard Piqué. Mais celui qui joue alors à Liverpool va avoir une discussion avec Leo Messi pendant le Mondial qui va changer beaucoup de choses. “On a discuté et au début, un peu pour blaguer, je lui ai demandé s’il n’y avait pas la possibilité de venir au Barça, comme j’avais lu que Yaya Touré était en train de partir et qu’ils auraient peut-être besoin de quelqu’un à ce poste. Et à moitié sérieux, Leo a été discuter de ça avec Pep”, se souvient-il.

 

Malgré les doutes concernant son changement de statut, de titulaire indiscutable à Liverpool à remplaçant au Barça, Javier Maschareno et le club catalan vont quand même débuter une nouvelle histoire. “Mon rôle était clair. C’était un objectif personnel. Venir dans le meilleur Barça de l’histoire et pouvoir gagner des titres avec des joueurs extraordinaires”, assure-t-il. Des titres, l’Argentin en gagnera un total de 18 même s’il ne jouera que rarement à son poste.

 

 

J’aurais préféré jouer au milieu”

Jamais je n’ai imaginé pouvoir jouer en défense centrale, reconnaît-il. Mais quand tu termines la saison et que tu as gagné une Liga et la Ligue des champions, que tu fais désormais partie d’une équipe qui était déjà faite, tu te dis “heureusement que je l’ai fait”, confie El Jefecito, tout en reconnaissant avoir quelques regrets durant cette aventure faite de “contrastes”. J’aurais préféré jouer plus au milieu. Ce sont mes meilleures années, là où j’ai le plus profité. Mais je n’ai pas eu l’occasion de jouer à mon poste donc c’est un peu comme un verre a moitié vide”, reconnaît l’Argentin. “Je m’en vais quand même avec un bonheur total d’avoir pu être à la hauteur”, précise-t-il, même s’il assure que jouer en défense central au Barça est le poste “le plus ingrat” qu’il puisse exister.

 

Après la Chine, El Jefecito, qui dit avoir été “beaucoup marqué” par Pep Guardiola, pourrait ensuite devenir coach après sa carrière. Et revenir au Barça, encore dans un nouveau poste.