Alors que la presse allemande lui prêtait des sévères critiques contre Carlo Ancelotti, Arjen Robben a démenti et parlé de propos inventés. 

 

Arjen Robben n’est pas content. Accusé d’avoir fait partie du groupe de joueurs ayant poussé Carlo Ancelotti vers la sortie, l’ailier hollandais a tenu à démentir certains propos prêtés par Kicker. “Il y a des choses qui apparaissent dans les médias et  dont je veux me désolidariser, a commenté l’ancien du Real Madrid et de Chelsea, plutôt remonté, dans NUSport. Ces soi-disant propos sont de la m****. Je déteste quand il se passe des trucs pareils, je suis le dernier qui pourrait critiquer un coach, un coéquipier ou autre, vous devez être un homme quand quelqu’un s’en va et ne pas critiquer par derrière”. 

 

Après la déroute contre le PSG (3-0) et le licenciement de Carlo Ancelotti, Arjen Robben avait été pointé du doigt dans la presse allemande. Le magazine Kicker avait même écrit que l’ailier, membre des “frondeurs” munichois avec Ribéry, Hummels ou encore Boateng, s’était plusieurs fois plaint des entraînement du coach italien : “Il y avait des meilleurs entraînements en D-Jugend [U12, U13] avec l’équipe de mon fils” aurait-il dit. Dommage, la punchline était belle.

Cette saison, le FC Cologne a porté… sept maillots différents