Pour la réception de River Plate en Copa Libertadores mercredi, des supporters “virtuels” de Palestino (D1 chilienne) étaient dans le stade.

 

Les 13.000 km de distance étaient (presque) oubliés. Club de la plus grande communauté palestinienne, en dehors du monde arabe, le CD Palestino a permis à des supporters de Ramallah d’être présents au Monumental, pour le choc contre le tenant du titre River (défaite 0-2). Grâce à des écrans placés dans une partie des tribunes, on pouvait les voir depuis un autre stade du Moyen-Orient mais pas en direct, puisque les images ont été tournées début avril lorsqu’ils assistaient à la victoire contre l’Alianza Lima projetée sur un écran géant. L’objectif était symbolique : les réunir virtuellement aux hinchas de Santiago du Chili, où un groupe d’immigrants palestiniens a fondé l’équipe en 1920.

 

 

Si cela a aussi donné un petit côté FIFA 2000 au match, l’idée a forcément fait son effet chez des supporters, dont le soutien n’a toutefois pas permis à Palestino d’éviter l’élimination. Troisièmes du groupe A derrière River et l’Internacional Porto Alegre, qualifiés pour le tour suivant, les Tricolores vont désormais tenter de valider leur qualif’ en Copa Sudamericana contre l’Alianza Lima le 8 mai prochain.