Attendu la saison prochaine en D1 danoise, le VAR sera beaucoup moins intrusif que dans les autres championnats, selon le comité des arbitres du pays. 

 

Encore un modèle à suivre dans les pays scandinaves ? Pendant que l’on s’écharpe toujours autant sur les décisions d’arbitrage, malgré l’arrivée du VAR, la Superliga danoise aurait trouvé un moyen de réduire les polémiques et les temps morts. Président du comité des arbitres de la Fédé danoise (DBU), Michael Johansen vient de promettre que la vidéo ne serait utilisée en moyenne que “tous les trois matchs” et “25 secondes par rencontre”, selon des estimations basées sur ce qui se fait dans les autres championnats.

 

 

Lorsque les arbitres passent deux minutes à regarder les images pour un éventuel hors-jeu de trois millimètres, c’est risible et ridicule. Il y a trop d’incertitudes, a-t-il déploré dans une interview au quotidien Politiken, en référence aux buts annulés pour des hors-jeu quasi invisibles en Angleterre récemment. Nous ne ferons pas comme en Premier League, assure-t-il. C’est pourquoi nous formons les arbitres vidéo à n’intervenir que s’il y a une erreur évidente”. De bonnes intentions sur le papier, même si cela demande à être vérifié en images la saison prochaine.