Déjà le jeu le plus acheté de 2018 au Royaume-Uni, FIFA 19 connaît toutefois une baisse des ventes physiques plus importante que prévue. 

 

Perte d’attractivité ou reflet du marché ? Si les ventes dématérialisées progressent, le nombre de copies physiques de FIFA 19 a baissé de 25% par rapport à l’année dernière au Royaume-Uni, comme nous l’apprend gamesindustry.biz. Une chute forcément liée à la progression des téléchargements mais plus importante que prévue par EA Sports. “Ces chiffres laissent entendre que cette année, soit FIFA a eu des ventes décevantes sur sa première semaine, soit il y a eu une vraie accélération de la transition entre physique et numérique. Ou, plus probable, il s’agit d’une combinaison des deux”, écrit notamment le site.

 

 

En attendant de savoir si c’est inquiétant pour la franchise ou si tout est planifié, il faut rappeler qu’EA Sports a aussi encouragé les téléchargements avec des offres spéciales. Et qu’au Royaume-Uni, on parle également d’un “effet Fortnite” ayant freiné les ventes, puisque la saison 6 du jeu est sortie la même semaine que FIFA 19. Avec 600.000 exemplaires qui auraient été écoulés, soit 500.000 copies de moins que pour le démarrage de FIFA 17, le dernier opus d’EA Sport reste quand même premier des ventes en 2018 devant Spider-Man. 64% des ventes concerneraient la version PS4, 35% pour la Xbox One et 1% pour la Nintendo Switch.

 

 

Souvent critiqué, le gameplay de FIFA commence-t-il à en lasser certains ? La franchise d’EA, qui a plus que jamais mis le paquet sur les licences avec notamment le grand retour de la Ligue des champions, pourra tenter de se rassurer en se disant que PES 2019, dont les critiques sont largement positives, a aussi vu ses ventes physiques baisser de 42% au Royaume-Uni.