Pour avoir programmé Liverpool-Tottenham malgré l’avertissement du CSA, BFM TV vient de recevoir une mise en demeure. 

 

Personne ne sera surpris mais c’est désormais officiel. Mercredi, les membres du CSA ont décidé de mettre en demeure BFM pour avoir retransmis la finale de C1. La raison : cette diffusion n’est “ni un programme d’information, ni une rediffusion d’un événement d’anthologie du sport” et constitue donc un “manquement” à la convention de la chaîne d’info. “BFM TV est mise en demeure de se conformer, à l’avenir (…) aux stipulations précitées des articles 1-1 et 3-1-1 de la convention”, indique le CSA, dans une décision qui sera publiée au Journal officiel.

 

 

Dès le mois d’avril, BFM TV avait été alertée par le CSA mais la chaîne du groupe Altice avait maintenu sa programmation, malgré le risque de sanction. En réponse, la chaîne avait envoyé un courrier dans lequel elle estimait que cette diffusion était “conforme à sa ligne éditoriale, aux textes réglementaires l’encadrant et à sa mission d’information du grand public”, selon Puremedias.com, qui précise que BFM a également saisi le Conseil d’Etat pour trancher sur le litige. Obligé de proposer la finale sur une chaîne gratuite, le groupe Altice avait choisi BFM, sur laquelle 2,5 millions de téléspectateurs (14,3% du public) ont vu le sacre de Liverpool et entendu des milliers de “oh le bon ballon” du grand Eric Di Meco.