Comme lors des débuts de Maradona, le maillot de Boca pourrait de nouveau porter les trois bandes d’adidas, à partir de 2020. 

 

Encore la fin d’une époque ? Après le Milan ou l’OM, c’est Boca qui pourrait dire adieu à son équipementier historique. Liés à Nike depuis 23 ans et l’émergence de Riquelme, les Xeneizes pourraient repasser chez adidas pour un montant record, selon plusieurs journalistes locaux. La marque allemande aurait déjà proposé au club 18 millions d’euros par an pour succéder à Nike, soit plus du double de ce que ces derniers versent chaque année (7 millions). Costaud. En fin de contrat avec Boca en décembre 2019, le swoosh conserve quand même un atout : une clause lui permettant de prolonger le deal s’il s’aligne sur l’offre de son concurrent.

 

 

Nous ne savons rien, ni en Argentine, ni en Allemagne”, a pour le moment nié la com’ d’adidas, contactée par AS. Mais certains en savent visiblement plus, puisque la rumeur d’une signature chez adidas a déjà circulé en début d’année, quand des médias argentins comme Olé ont évoqué des discussions compliquées entre Nike et Boca. Malgré un accord verbal sur une grosse revalorisation l’été dernier, la crise monétaire en Argentine aurait revu les montants à la baisse, refroidissant ainsi les dirigeants de Boca. Un coup de bluff n’est quand même pas à exclure : le président Angelici et l’idole Tevez se sont aussi montrés avec des vêtements Under Armour, concurrent de Nike également cité parmi ses potentiels successeurs, il y a quelques mois. Pratique pour relancer les spéculations.

 

 

 

 

Souvenir de Diego

Equipementier de l’Argentine mais surtout de l’ennemi River Plate depuis 1982, pour l’un des plus longs partenariats de l’histoire du foot, adidas est loin d’être un étranger à Boca. De 1979 à 93, les trois bandes ont accompagné les tuniques des Xeneizes et de l’idole Maradona, qui soulève le titre de champion lors de sa première saison au club. C’est d’ailleurs un remake du maillot de cette année-là (1981) qu’adidas aurait déjà proposé à Boca pour signer son grand retour. Rien de mieux pour faire saliver les hinchas.

 

 

Et River dans tout ça ? Le vainqueur de la dernière Libertadores risque bien de demander une revalorisation de son contrat avec adidas, à 9 millions d’euros annuels jusqu’en 2021, si Boca bat son record. Ou de filer chez Nike ?

 

Benedetto lors de River-Boca au Bernabeu (Panoramic)

 

Carlos Tevez avec Boca en août 2002 (Panoramic)

Tevez en août 2002 (Panoramic)

 

Batistuta avec River et Boca

Batistuta avec River et Boca

 

Diego Maradona célèbre la victoire en Copa Libertadores de Boca contre Santos le 2 juillet 2003 à Sao Paulo - Panoramic

Diego a aussi connu l’époque Nike lors de son retour à Boca