En Espagne, il n’y a pas que pour Adil Rami que paternité est synonyme de regain de forme. Un peu plus au nord, à Saint-Sébastien (Pays Basque), c’est Carlos Vela qui vient de devenir papa après avoir enchainé les bonnes performances avec la Real Sociedad. 

 

Auteur d’un récent doublé contre l’Atletico, Carlos Vela n’est pas étranger à la bonne forme de la Real Sociedad, cinquième de la Liga. Et ce n’est sûrement pas un hasard si l’attaquant mexicain est devenu papa pour la première fois ce week-end, comme l’a annoncé l’équipe basque, visiblement contente d’accueillir un nouveau membre dans la famille.

 

 

Et à en juger ces déclarations juste avant la naissance de Romeo, Carlos Vela devrait encore martyriser quelques défenses. “C’est vrai que je vais être papa et cela m’aide, avait confié le buteur aux médias mexicains, début octobre. Mes proches le savent, mais ce sont des choses dont je ne veux pas parler. Si tu es content en dehors du terrain, cela se ressent aussi dans ta façon de jouer et d’être, c’est quelque chose de positif“, a ajouté celui qui doit désormais avoir une “super pêche” digne d’Alain Juppé.

 

 

Un départ en MLS avorté

De retour en sélection du Mexique, Carlos Vela avait dû quitter le rassemblement pour cause de paternité imminente, après le match contre les États-Unis (victoire 2-1), vendredi 11 novembre. Celui qui avait refusé de jouer la Coupe du monde 2014 avec son pays faisait son grand retour, puisqu’il n’avait plus porter le maillot mexicain depuis un an.

 

Auteur d’un de ses meilleurs débuts de saison, Carlos Vela (27 ans) a marqué quatre buts et délivré une passe décisive. S’il pourrait mener le club basque vers une qualification en Champions League ou en Europa League, l’ancien d’Arsenal avait pourtant failli partir pour le championnat américain cet été. “Ça le tentait beaucoup mais on a dit non“, avait expliqué le président Jokin Aperribay. Tout le monde est content.