Nouvelle affaire d’abus sexuel dans la foot anglais. Après la mise en examen d’un ancien coach de 62 ans, The Telegraph révèle que Chelsea aurait payé un ancien joueur du centre de formation pour étouffer une agression commise par un recruteur en 1970.

 

Si les faits de sont déroulés il y a bien plus longtemps, la plainte daterait d’il y a trois ans. Le journal The Telegraph assure qu’Eddie Heath, recruteur en chef entre 1968 et 1979, a été dénoncé à la police par la victime présumée, en pleine affaire Jimmy Savile, l’ex-animateur de la BBC ayant commis d’innombrable viols sur mineurs. Menaçant de médiatiser l’affaire, le plaignant aurait trouvé un accord financier avec Chelsea pour retirer sa plainte et ne pas parler à la presse.

 

Quelques heures après les révélations du Telegraph, Chelsea a publié un communiqué. Le club dirigépar Roman Abramovitch assure avoir engagé un cabinet d’avocat pour s’occuper d’une “affaire concernant un employé du club dans les années 70 et qui est décédé”. Sans nier l’accord financier, les Blues assurent être à la disposition de la Fédération anglaise de foot et ont relayé un numéro de téléphone mis en place pour dénoncer les abus sexuels.

Nouveau coup de gueule de Sephora Goignan après sa plainte contre Kingsley Coman

 

 

L’affaire Barry Bennell

En Angleterre, une autre affaire d’abus sexuels fait polémique depuis quelques jours. Barry Bennell (62 ans) a été mis en examen pour huit chefs d’agression sexuelle contre un mineur de 14 ans. Ancien entraîneur passé par Crewe, Manchester City ou encore Stoke City, celui qui a déjà été condamné pour des agressions de ce type est accusé d’abus sexuels par de nombreux ex-joueurs comme Andy Woodward, Steve Walters, Chris Unsworth, Jason Dunford ou encore David White, ancien attaquant international de Manchester City.