D’après le Times, Man United cherche un nouveau sponsor maillot pour remplacer Chevrolet, mécontent de la situation sportive du club. La lose. 

 

Qui sent plus la défaite qu’United en ce moment ? Englués dans le ventre mou de la Premier League, après une saison 2018/19 déjà très compliquée, les Reds Devils encaissent un coup dur sur le seul terrain qui leur réussissait encore : le business. Car dans le Times, on apprend que Chevrolet en a marre de s’afficher avec Man U. et qu’une prolongation du contrat, débuté en 2014, est quasiment impensable. General Motors a même l’impression d’avoir “surpayé” au moment de la signature du partenariat en 2012, un peu avant le départ de Sir Alex. La négo avait coûté son poste à Joel Ewanick, un dirigeant viré 48h après l’annonce du contrat jugé trop excessif par rapport au prédécesseur Aon.

 

 

Lié au constructeur auto américain jusqu’à l’exercice 2020/21, Man U. perçoit 64 millions d’euros par saison soit le plus gros deal de la Premier League. Mais le 12e du championnat aura du mal à trouver un nouveau beau contrat, puisqu’il est bien parti pour louper (encore) la C1 l’année prochaine. “Après ces quatre ou cinq dernières années, cela me semble dur d’espérer des gros montants comme 100 millions”, a confirmé Rob Wilson, un expert du foot business cité par le Manchester Evening News. Une seule solution : rappeler Sharp (et ce sera plus beau).