Sans club pendant presque deux ans, Nicolas Maurice-Belay vient de signer à Bergerac (National 2) et il le doit (un peu) à Football Manager. 

 

Savoir qu’il joue toujours au foot est encore plus beau quand on connaît cette histoire. Dribbleur frisson de la L1 il y a encore quelques saisons, Nicolas Maurice-Belay (33 ans) va tranquillement terminer sa carrière à Bergerac (National 2) deux ans après avoir quitté Bordeaux, à une centaine de kilomètres de là. Un transfert d’autant plus improbable qu’on le doit aussi à un jeu : Football Manager. “Mon plus jeune fils est un grand fan du jeu et il n’arrêtait pas de me dire que Nicolas Maurice-Belay était toujours libre”, a raconté Christophe Fauvel, le président du club cité par le site Footamateur.fr.

 

 

A la recherche d’un joueur pour son couloir gauche, le président n’imagine toutefois pas un vieux briscard de la L1 redescendre en National 2, même si son fils “continuait d’insister”. Le hasard fera le reste : “Le 30 janvier, on faisait un point avec le coach quand il m’a parlé d’un coup de téléphone de l’agent de… Nicolas Maurice-Belay. J’ai immédiatement rappelé”, s’étonne encore Christophe Fauvel. Un coup de fil à l’agent et au joueur plus tard, le président voit finalement l’ex-monégasque accepter de signer pour 6 mois, malgré des contacts en L2. “Il m’a dit de lui laisser une demi-heure. Et quand il a rappelé, c’était pour me dire qu’il était Bergeracois !”, se félicite celui qui espère voir l’ailier gauche prolonger son contrat la saison prochaine. Dans le cas contraire, son fils saura sûrement lui souffler un autre nom venu de Football Manager.