Ni l’Inter de Ronaldo, ni Naples : dans les années 90, le premier club transalpin à avoir eu un maillot Nike s’appelle Brescello, équipe méconnue de Serie C1 (D3 italienne). 

 

Foot partout, Nike nulle part ? Totalement absurde aujourd’hui, cette réalité est pourtant bien celle des clubs italiens il y a un peu plus de 20 ans, alors qu’ils marchent sur l’Europe et que la Juve vient d’être sacrée en C1. Personne ne porte le swoosh, oui, jusqu’à cet été 96 : l’US Brescello, club d’une commune de 5.000 habitants plus connue pour Don Camillo que son équipe, débarque en Serie C1 avec un maillot jaune flambant neuf conçu par le géant américain. Curieux ? Oui, mais pas illogique.

 

bre6

Après le maillot, la collection Juventus x Palace vient d'arriver

 

Car Nike a choisi ce club méconnu pour des raisons pratiques : leur siège en Italie, à Reggio d’Émilie (nord), se situe à une trentaine de kilomètres du centre d’entraînement de Brescello, simplifiant donc le processus pour tester ses produits rapidement. La même raison qui l’aura poussé, une décennie plus tôt, à s’associer à Sunderland, pionnier de la team Nike en Angleterre. La marque au swoosh, présente depuis deux ans sur le maillot de la Nazionale de Baggio, s’en sert alors à fond pour tester ses prototypes et pas n’importe lesquels.

 

 

 

Les crampons du Fenomeno

À Brescello, c’est là que l’on teste l’ultra culte Mercurial Vapor R9 destinée à Ronaldo pour le Mondial 98. Totalement inconnu du grand public, le milieu Corrado Oldoni devient un pionnier chez les pionniers : il est chargé d’être le premier à tester cette paire que le Fenomeno rendra célèbre. Le tout, non pas grâce à son sens du but, mais bien sûr à sa pointure (41,5) identique à celle du Brésilien. “C’est très intéressant de travailler avec eux, raconte-t-il fièrement à la Gazzetta dello Sport en juillet 97, juste avant la signature de R9 à l’Inter. Je n’ai eu que quelques défauts à corriger au niveau de la semelle, elles sont très légères et s’adaptent très bien au pied, je n’avais jamais vu ça”, détaille celui qui marquera l’un de ses deux buts de la saison lors de son premier test avec cette paire.

 

La Mercurial R9 de Ronaldo

 

Improbable, comme cette perf’ en Coupe d’Italie quelques mois plus tard. Visiblement inspirée par sa tenue, l’US Brescello arrache un prestigieux nul (1-1) contre la Juve de Zizou période Kappa, avant de craquer au retour (défaite 4-0) comme le rappelle le site italien NSS Mag. De son côté, le swoosh grimpe les échelons en débarquant d’abord chez Naples puis l’Inter en Serie A, un niveau que n’atteindra malheureusement jamais l’ex-club de Simone Inzaghi. Pas grave, il restera à jamais le premier sur un autre terrain.

 

 

Ronaldo à lInter - Panoramic