L’état des survivants du crash aérien ayant décimé l’équipe de Chapecoense s’améliore doucement. Helio Neto, un des trois joueurs rescapés, vient de sortir du coma. 

 

Helio Neto va mieux. Après neuf jours d’un coma artificiel, le joueur de Chapecoense est désormais réveillé. Rescapé du crash qui a tué 71 personnes, il réagit “légèrement” malgré des problèmes pulmonaires, selon le directeur de l’hôpital de Medellin (Colombie), où le footballeur est pris en charge en soins intensifs. “On contrôle sa douleur et sa famille est à ses côtés”, a-t-il précisé, cité par plusieurs médias colombiens.

 

A son réveil, Helio Neto aurait demandé le résultat du match aller de la Coupe Sudaméricana – l’équivalent de l’Europa League – que devait jouer Chapecoense contre l’Atlético Nacional. “Le psychologue a décidé de ne pas lui parler de l’accident, afin d’éviter un choc émotionnel qui pourrait être préjudiciable pour sa récupération”, a expliqué Carlos Mendoça, médecin du club, au micro de Globoesporte.

La Champions League s'offre une nouvelle identité visuelle pour la saison prochaine

 

Le milieu de terrain Alan Ruschel va également mieux et n’est plus sous respiration artificielle. Il y a quelques jours, le joueur de 27 ans a même enregistré une vidéo dans laquelle on le voit remarcher et remercier ses soutiens. L’état du gardien Jackson Follmann, dont la jambe a été amputée, serait également stable et satisfaisant. Le journaliste Rafael Henzel va lui aussi mieux, tandis que l’hôtesse de l’air Ximena Suarez pourrait bientôt rentrer chez elle. Autre miraculé, le technicien bolivien Erwin Tumiri récupère déjà chez lui.

 

 

 

L’Atlético Nacional veut gagner pour eux

En attendant, les rescapés pourront peut-être voir l’Atlético Nacional au Mondial des Clubs au Japon. Arrivé samedi à Osaka, le club colombien veut remporter la compétition en hommage à l’équipe brésilienne qu’il devait affronter en finale de la Coupe Sudaméricana. «Chapecoense est toujours dans nos coeurs et dans nos espritsÀ chaque fois que l’on joue et que l’on gagne, c’est un hommage pour leur équipe», a déclaré le milieu Jhon Mosquera.