Il y a des spoilers plus rageants que d’autres. Alors que Cristiano Ronaldo est archi-favori pour décrocher son quatrième Ballon d’or ce soir, France Football viendrait de le confirmer involontairement. 

 

C’était quasiment aussi attendu que le tirage au sort du PSG. Quelques heures avant que le club parisien ne tombe encore sur le Barça au prochain tour de la Ligue des champions, la couverture du magazine France Football sortant le lendemain circulait sur les réseaux sociaux. Et que peut-on y voir ? Cristiano Ronaldo en costume et sautant de joie avec un Ballon d’or 2016 dans la main.

 

Cela fait donc encore moins de doutes, Cristiano Ronaldo obtiendra bien un quatrième Ballon d’or ce soir, en direct sur la chaîne L’Équipe. “Sacré Cristiano Ronaldo !”, titre un France Football enthousiaste dans son numéro du mardi 13 décembre. Même si l’on ne sait pas vraiment d’où provient la fuite, cela n’a semble loin d’être un fake. Et contrairement aux accusations de fraude fiscale en provenance de Football Leaks, CR7 ne fera sûrement pas un démenti.

Un docu va nous montrer les coulisses de l'élimination du Barça à Liverpool

 

 

 

 

 

Antoine Griezmann troisième ?

L’autre enseignement de cette couverture dévoilée avant l’heure, c’est le résultat d’Antoine Griezmann. “Je termine derrière deux monstres”, déclare-t-il dans France Football. Contrairement à ce que laissait sous-entendre le quotidien espagnol Mundo Deportivo il y a quelques jours, l’attaquant de l’Atlético Madrid est donc bien sur le podium. Quant au deuxième monstre, on se doute qu’il s’agit de Lionel Messi.

 

Théo Griezmann peut donc être rassuré. Car après la parution de l’article de Mundo Deportivo, le frère de Grizi avait ironisé sur Twitter. « Apparemment, il faut être au Barça ou au Real pour être dans les trois du Ballon d’or », avait-il écrit, avant de retweeter quelques messages qui en disaient long sur sa pensée et notamment celui-ci : « Vous parlez de performance et de titre pour avoir le BO. Ronaldo a les titres mais a été nul dans les finale. Donc dans ce cas, donnez-le à Pepe. » Des tweets rapidement supprimés par le frère de l’attaquant des Bleus.

 

E.R.