Si cet Euro 2016 est encore un douloureux souvenir pour la France, il l’est forcément moins pour les Portugais. “Star” de la finale, Cristiano Ronaldo revient sur le match contre les Bleus dans France Football et révèle quelques drôles d’anecdotes.

 

Les papillons envahisseurs, le but d’Eder, les larmes de Cristiano Ronaldo… C’était le 10 juillet dernier et tout le monde s’en rappelle encore. CR7 nous a donc refait le match côté coulisses pour France Football, mardi 22 novembre. Pas du genre à stresser, même avant une rencontre capitale, Cristiano Ronaldo nous raconte avoir fait un rêve étonnant, à 24heures de la finale. « Oui j’ai rêvé… mais pas de football, lâche le Merengue. Mais de quoi peut-on bien rêver, quand on est CR7 ? “D’autres choses, si vous voyez ce que je veux dire ! En général, je ne rêve pas trop de foot », ajoute-t-il. On a une petite idée. 

 

 

Perisic à Sochaux, Anelka à la Juve… 11 photos auxquelles on n'arrivera jamais à se faire

Trois blondes dans son lit

D’humeur blagueuse, Cristiano Ronaldo continue d’entretenir son image de tombeur. Son réveil ? « Je me suis rendu compte que j’étais au lit avec trois jolies blondes », répond l’attaquant portugais. Bon, on est content de voir qu’entre deux selfies à la salle de sport et un Mannequin Challenge en slip, Ronaldo sait aussi se marrer. Mais même si c’est douloureux, on préfère entrer dans le vif du sujet : la finale.

 

 

« Les Français souriaient beaucoup »

Et on apprend que sur la pelouse du Stade de France, il y a un truc qui a autant agacé que motivé les Portugais. « Les Français pensaient qu’ils allaient gagner facilement… En tout cas, c’est l’impression qu’on a eue, confie l’ancien attaquant de Manchester United. Je les ai sentis un peu trop détendus. Je les ai regardés, ils souriaient beaucoup. » Un petit taquet aux hommes de Didier Deschamps qui ne l’empêche pas de se montrer sympa avec Antoine Griezmann qu’il a retrouvé quelques jours plus tard, durant l’été.

 

 

Griezmann le “déteste »

Si CR7 habite à Madrid, comme Grizi, ce n’est toutefois pas à la Fiesta des voisins qu’ils se sont croisés mais à Miami, en vacances. “Je l’ai croisé dans un restaurant où il dînait avec sa fiancée. Il est venu me voir à ma table et m’a dit, dans un sourire complice : ‘Cristiano, je te déteste!’ », raconte fièrement CR7, vainqueur de deux Ligues des Champions face à l’Atletico Madrid, le club de l’attaquant français. Et ce n’est pas encore fini puisque Grizi devrait être devancé par le Portugais sur le podium du prochain Ballon d’or.