Parti cet été, Dani Alves est revenu sur son parcours au Barça dans une grosse interview au journal ABC. En plus de dézinguer les dirigeants de son ancien club, la latéral brésilien s’est également exprimé sur la situation politique en Catalogne. 

 

Comme à chaque interview, Dani Alves (33 ans) a sorti la sulfateuse. Discret depuis quelques mois, l’ancien joueur du Barça a provoqué quelques remous hier en Espagne. La raison ? Des propos durs sur les dirigeants actuels du club blaugrana mais également une position assez tranchée sur un sujet brulant outre-Pyrénées : l’indépendance de la Catalogne. Car même s’il a porté la tunique d’un des emblèmes majeurs de la région, y compris un maillot extérieur aux couleurs de la senyera, le drapeau catalan, Dani Alves n’est clairement pas du côté des séparatistes. “L’indépendance de la Catalogne serait une erreur », a-t-il lâché dans le journal ABC. Pour lui, “L’Espagne et la Catalogne sont plus fortes ensemble » et seraient “perdantes » en cas de séparation.

 

En faveur du “dialogue et du consensus », Dani Alves reconnaît toutefois que la montée du mouvement indépendantiste a été “provoqué par le mépris du reste de l’Espagne, de ses citoyens et des institutions ». “Je l’ai ressenti ainsi durant mes huit ans en Catalogne », analyse celui qui a perçu une région “renfermée sur elle-même ». “Cela ne devrait pas être ainsi » a regretté l’ex-joueur du FC Séville (2002-2008), qui évoque “l’affection » avec laquelle les gens sont reçus à Barcelone. Sur sa lancée, le joueur de la Juventus a également égratigné “les gens qui vont à la manifestation pour l’indépendance, mais ne savent même ce qu’est l’indépendance ». “Ils suivent le mouvement et la masse parce qu’il le faut », ajoute l’ancien coéquipier de Gerard Piqué, présent lors des manifestations en soutien à un référendum concernant l’indépendance de la région autonome.

Pep Guardiola a rendu visite aux indépendantistes catalans en prison

 

 

Ils ont été faux et ingrats »

Les dirigeants du Barça et son président Josep Maria Bartomeu ont également eu les oreilles qui sifflent. Parti libre cet été, après avoir été tout près de quitter le club à plusieurs reprises les saisons précédents, Dani Alves estime tout simplement que “ceux qui dirigent aujourd’hui le FC Barcelone n’ont aucune idée de comment traiter leurs joueurs ». “Ils m’ont seulement proposé de prolonger quand ils ont été sanctionnés par la FIFA, a expliqué le latéral brésilien et chanteur à ses heures perduesMoi, j’ai besoin qu’on m’aime et si ce n’est pas le cas, je m’en vais. Partir de Barcelone gratuitement a été un geste de grande classe de ma part (…) Durant mes trois dernières saisons, on a entendu qu’Alves était sur le départ, mais les dirigeants ne m’ont jamais rien dit en face. Ils ont été faux et ingrats. Ils ne m’ont pas respecté. » Déjà très critiqué en Catalogne, entre les affaires Neymar et la situation sportive du Barça, Josep Maria Bartomeu appréciera le soutien.

 

V.L.