À l’approche du choc Barça-PSG, L’Équipe du soir recevait un grand nom de l’histoire du club parisien : David Ginola. Dix mois après son malaise cardiaque, il est revenu sur ce jour où il a frôlé la mort. 

 

Teint hâlé, tchatche… À le voir sur le plateau d’Olivier Ménard hier soir sur la chaîne L’Équipe, personne n’aurait pu imaginer que David Ginola était à deux doigts de mourir à seulement 49 ans, en mai dernier. C’est pourtant cette mauvaise surprise que lui a réservé la vie lors d’un match amical à Mandelieu (Alpes-Maritimes). Et dont sa tête peine à se souvenir. “Je me rappelle juste de l’échauffement qu’on faisait avec Matt (Pokora), explique le futur animateur de French Touch sur M6. On a mangé ensemble et c’est lui qui m’a dit, en pleurant : “On faisait le match, tu faisais des choses super sur le terrain, on se disait tous que c’était magique de jouer au foot comme ça à cet âge-là !”

 

 

10 photos vintage de Jean-Michel Aulas pour un nouveau fond d'écran

Votre copain est mort”

C’est ici que tout bascule, quand David Ginola (50 ans) s’arrête net et “tombe sur la tête”, avant que ses amis n’interviennent. “Il s’est dit : “Non il s’amuse pas.” Il y a eu un élan de solidarité de mes collègues sur le terrain ce jour-là. Frédéric Mendy (ex-joueur de Bastia, ndlr) qui m’a fait un massage cardiaque pendant 8 à 9 minutes, en attendant les pompiers”, dit-il comme pour les remercier. La suite, c’est un récit qui donnerait même foi en une remuntada côté barcelonais. “J’ai été choqué avec un défibrillateur trois fois. J’ai rencontré la personne qui m’a fait ce choc, et qui m’a dit : “Au bout de trois fois, on pensait que tu étais mort. J’ai regardé tes copains et j’ai dit “Votre copain est mort””. Et elle l’a fait une quatrième puis une cinquième fois et elle a retrouvé un pouls”, explique le miraculé qui avait une chance sur dix de s’en sortir.

 

Mais après un passage par le Centre hospitalier Princesse Grace de Monaco et un triple pontage coronarien, David Ginola est sauvé. Avec quatre kilos en moins, l’ancien joueur du PSG et de Newcastle quitte l’hôpital et moins d’un mois plus tard, il retrouve les plateaux télé de M6 pour commenter l’Euro avant de présenter La France a un incroyable talent. Incroyable, un mot qui lui va encore mieux depuis ce 19 mai.

 

 

E.R.